Restaurant

Les meilleurs restaurants mexicains à Paris

restaurants mexicains à Paris

La scène des restaurants parisiens embrasse les taquerias branchées et les merveilleux plats mexicains

Paris a adopté la cuisine mexicaine branchée à bras ouverts, comme en témoigne le nombre toujours croissant de cafés, de taquerias et de restaurants proposant des plats mexicains. De camions alimentaires offrant des hamburgers mexicains aux grands noms mexicains chaînes de restauration rapide aux bars à cocktails branchés avec un thème de la cuisine mexicaine , ce sont nos choix préférés du moment.

Les épices fraîches, la viande bien mijotée, la bonne boisson, les prix raisonnables et une atmosphère conviviale ont été nos principaux critères. Pensez-vous que nous avons manqué un grand restaurant mexicain à Paris ?

Ouh Là Là

Il n’y a pas vraiment de pénurie d’options de restauration dans le quartier Saint-Martin de la capitale française. Mais bien qu’il y ait une multitude d’endroits fantastiques dans le coin, cela signifie également que certaines des adresses les plus discrètes se glissent sous le radar.

C’est par hasard que nous sommes même tombés sur Ouh Là Là, un adorable petit café spécialisé en corses gastronomiques. Ils opèrent un menu simple: trois tacos froids, trois chauds, avec les différentes options changeant chaque semaine. Lors de notre visite, nous essayons le taco au porc effiloché cuit à la bière, servi avec une purée de pommes de terre et une autre variété à base d’épinards qui rend hommage au pays d’origine des propriétaires, les «cannelloni corses». Peu importe ce que vous commandez, il viendra aussi avec un côté de pommes de terre nouvelles ou une petite salade.

Et si vous avez par chance de la place pour le dessert, assurez-vous d’essayer la spécialité de la maison, le fiadone , une sorte de gâteau au fromage au citron de Corse. En ce qui concerne les boissons, vous pouvez essayer une bière locale Pietra ou divers vins de bonne qualité provenant de petits producteurs.

Luz Verde

La nourriture mexicaine de qualité supérieure a atterri à Pigalle – et il n’y a pas un sombrero ringard en vue. La cuisine parle à Luz Verde, un élégant bar à vin et à la taqueria du 9ème arrondissement. Dirigé par Frenchie Alums, le barman Quentin Zuddas et le cuisinier Alexis Delassaux ont réuni un public passionné depuis leur ouverture fin 2014.

Inévitablement, le buzz a tendance à faire la queue pour une table, mais il vaut la peine d’attendre, alors que le personnel accueillant n’hésite pas à mettre un pisco sour frais dans votre main (11 €). À votre tour, dégustez une portion de quesadillas et de tacos (poulet, agneau, gibier ou pieuvre), puis un délicieux ceviche de daurade frais avec du radis et du caviar d’agrumes, ou le poulpe sans défaut avec pommes Granny et chou-rave. Alors que les repas sont authentiquement mexicains, Luz Verde reste fidèle à la vigne française: lave ton dîner avec un verre de Touraine ou de Pic Saint-Loup (6-8 €).

Distrito Francés

La nourriture mexicaine a capturé beaucoup de cœurs parisiens, avec des restaurants mexicains qui apparaissent partout comme autant de cactus dans le désert. Distrito Francés ou DF est un autre nouveau venu en 2015, près de l’ouverture de la rue animée du Faubourg Saint-Martin. Et très bien accueilli aussi.

À l’intérieur se trouve un autre monde: bois chaud, plantes, murs roses et bleus et escalier bordé de céramiques mexicaines. Dans cette taqueria (maison à tacos) haut de gamme , vous avez le choix entre plusieurs espaces: une grande table commune avec des bancs en bois, une pièce latérale parfaite pour les tête-à-tête ou à l’étage une chambre azur avec des canapés pour se détendre. Il y a aussi quelques places sur une terrasse extérieure, mais le bruit de la rue n’est pas idéal.

Les cocktails viennent au litre (environ 20 €), les bières en bouteille sont à environ 7 €, les vins sud-américains à 3 € -6 € le verre, les plans de Mezcal et Tequila à 6 € -9 €. Si vous êtes en danger d’abus de l’alcool, séparez-le d’une horchata traditionnelle – une boisson à base de riz parfumée à la menthe et à l’hibiscus, ou du miel d’agave et du citron vert (4,50 € le litre).

Enfin, à la nourriture qui délivre vraiment – des tacos traditionnels à la cochinita pibil avec du porc cuit dans des feuilles de bananier (11 € pour trois), au guacamole plus familier avec des chips de maïs et de cactus (7,60 €). Seules les burritos nous ont laissés tomber sur le côté boueux – ce qui est une autre raison d’éviter les recettes américanisées et de s’en tenir aux plats plus traditionnels, qui sont de belles choses préparées par un personnel attentif.